Explorer

La Conscience a-t-elle besoin de faire pour se reconnaître ?


Non, mais elle peut jouer à se chercher ... faisons-le à travers le corps, le mouvement et ses possibilités infinies de ressentir. Présence et écoute sont le fil vers la reconnaissance de la pure Conscience omniprésente. La pensée sera ainsi oubliée et s'ouvrira un monde tactile, subtil et vibrant.


Pas de violence, pas d'accent sur la volonté d'atteindre un but quelconque, cette approche induit en finesse à la dimension énergétique. La découverte des mécanismes restrictifs de l'implication égotique, à chaque instant de notre vie, va créer ouverture et allégement dans la compacité mentale et physique.


« La totalité de nos propres rayons de conscience se reflètent les uns sur les autres, pénétrant la conscience individuelle des êtres présents, sans le moindre effort, dans un jaillissement intense ils deviennent universels. Pour cette raison, quand des gens se rassemblent pour un spectacle de danse ou de chants, etc., il y a une vraie profonde joie quand ils se donnent au spectacle, tous ensemble, sans séparation.  La conscience qui est béatitude, même vue sous un angle individuel, atteint dans ces spectacles l'état d'unité, l'état de pleine et parfaite joie. L'absence de cause de contraction comme la jalousie, la haine, etc., permet à la conscience dans ces moments, de rester totalement sans obstacle, dans la plénitude de la joie. »

Abhinavagupta Tantraloka.